21 juillet 2013

Conf. Amis Echalote d'Anjou - Chapitre 21 juillet 2013 - Fête de l'Echalote

Confrérie des Amis de L'Echalote d'Anjou
Chapitre - 21 juillet 2013

Chemellier (49)
8ème Grande Fête de l'Echalote

medaillon_echalote_250px

ScreenShot001 - ScreenShot002 - ScreenShot003

ScreenShot004 - ScreenShot005

Présence des confréries :
- Confrérie Gastronomique de l'Ordre de l'Echalote de Busnes (62)
- Confrérie des Fins Gousiers d'Anjou (49)
- Confrérie des Coteaux de Sucy en Brie (94)
- Confrérie des Compagnons Vignerons de Joachim Du Bellay (49)
- Confrérie des Rillauds d'Anjou et des Vins de Brissac (49)
- Confrérie des Fins Gourmets Chevaliers de la Table du Comté d'Olonne (85)
- Confrérie du Canard du Pays de Challans (85)
- Confrérie Gastronomique Andouillette au Layon (49)

ScreenShot006

ScreenShot007 - ScreenShot008 - ScreenShot009

ScreenShot010 - ScreenShot011 - ScreenShot012

ScreenShot013 - ScreenShot014

 

ScreenShot015

ScreenShot016

ScreenShot017

ScreenShot018

Téléchargez l'invitation :
2013_07_21_Invitation_echalote_anjou

medaille_echalote_800x600

Posté par chbastin à 14:07 - - Permalien [#]

31 mai 2013

L'Echalote d'Anjou sur la voie de l'IGP (Indication Géographique Protégée)

Information reçue de la part de la Confrérie des Amis de L'Echalote d'Anjou

medaillon_echalote_250px

L'Echalote d'Anjou sur la voie de l'IGP (Indication Géographique Protégée)

ScreenShot001

ScreenShot002

ScreenShot003

---------------

2013_echalote_ScreenShot001 - 2013_echalote_ScreenShot002 - 2013_echalote_ScreenShot003

Posté par chbastin à 18:24 - - Permalien [#]
02 mai 2013

Article Courrier de l'ouest - La course à l'échalote redémarre

Article paru dans le Courrier de l'Ouest du 02/04/2012
logo_courrier_de_louest

lien direct, cliquez ici

Maine-et-Loire. La course à l'échalote redémarre

 

photo
Thierry Chaillou, producteur d'échalotes de consommation et de plants certifiés à Charcé-Saint-Ellier en Maine-et-Loire

Les producteurs angevins et bretons d'échalotes traditionnelles sont en colère. Ils dénoncent une concurrence déloyale des producteurs néerlandais qui font de "pseudo-échalotes", mais vrais oignons. Reportage auprès de Thierry Chaillou, producteur d'échalotes de consommation et de plants certifiés à Charcé-Saint-Ellier en Maine-et-Loire.

Les producteurs angevins et bretons d'échalotes traditionnelles dénoncent une concurrence déloyale de producteurs néerlandais qui vendent de " pseudo-échalotes " qui sont en réalité des oignons. Ils ont ainsi pris 10 à 15% du marché en deux ans. L'échalote nécessite 450 heures de travail à l'hectare alors que l'oignon, seulement 50, indique Thierry Chaillou, producteur d'échalotes de consommation et de plants certifiés. La production angevine d'échalotes représente 150 hectares cultivés par une cinquantaine de producteurs dont 35 adhèrent à la coopérative Fleuron d'Anjou. Le Maine-et-Loire produit 10% de la production française d'échalotes.

 

Posté par chbastin à 23:08 - - Permalien [#]
15 juillet 2012

Conf. Amis Echalote d'Anjou - Chapitre 15/07/2012

Confrérie des Amis de L'Echalote d'Anjou
Chapitre - 15/07/2012

medaillon_echalote_250px

2012-07-15_echalote

 

Posté par chbastin à 00:20 - - Permalien [#]
02 avril 2012

Nouvelle Confrérie adhérente - Conf. des Amis de l'Echalote d'Anjou - 02/04/2012

Nouvelle Confrérie adhérente :

Confrérie des Amis de L'Echalote d'Anjou

medaillon_echalote_250px

Confrérie créée en 2006
Siège à St Mathurin sur Loire (49)

medaille_echalote_800x600

groupe1

But :

echalote_but1

-

echalote_but2

groupe_echalote_800x600
Photo prise lors de l'AG de l'Ambassade du 02/04/2012

 

Posté par chbastin à 23:06 - - Permalien [#]
25 novembre 2011

Article Maville.com - 25/11/2011 - La coopérative Fleuron d’Anjou lance la première échalote résistante au mildiou, à Angers

Confrérie des Amis de L'Echalote d'Anjou

medaillon_echalote_250px

---------------------------------------------

Extrait ci-dessous de Maville.com, article paru dans Ouest-France le 25/11/2011
ScreenShot001 | ScreenShot002

lien vers l'article : cliquez ici

La coopérative Fleuron d’Anjou lance la première échalote résistante au mildiou, à Angers

P1892555D2045807G_px_640_
Ronde, bio et résistante au mildiou : la variété Melkior est disponible pour les jardiniers amateurs en filets de 500 g

Basée aux Ponts-de-Cé, près d’Angers, la coopérative Fleuron d’Anjou lance sur le marché une nouvelle variété d’échalote. Baptisée Melkior, cette échalote demi-longue se présente comme « la première à résister au mildiou ». Elle facilitera la tâche des producteurs dans leur bataille contre le champignon microscopique amateur de chaleur et d’humidité. Et contribuera à une diminution des traitements.

Melkior a été sélectionnée par l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et sa filiale Agri obtentions. Les tests en culture ont fait l’objet du programme de recherche « légumes typiques de l’Anjou » piloté par Fleuron d’Anjou et labellisé par le pôle mondial du végétal. Végépolys décernera la médaille d’or de son prix d’innovation variétale lors du Salon des techniques du végétal (Sival), les 17, 18 et 19 janvier 2012, à Angers.

La coopérative angevine a choisi de multiplier les premiers plants certifiés en bio. Le bulbe est proposé dans un premier temps aux jardiniers amateurs en filets de 500 g. Inscrite au catalogue officiel français, Melkior apporte un atout de taille à l’échalote traditionnelle sur la voie d’une agriculture économe en pesticides.

Ouest-France

Posté par chbastin à 19:40 - - Permalien [#]
14 juillet 2011

Conf. Amis Echalote d'Anjou - Chapitre juillet 2011

Confrérie des Amis de L'Echalote d'Anjou
Chapitre - juillet 2011

medaillon_echalote_250px

ScreenShot002
Voir un reportage sur le site "Merveilleux Anjou"
Lien, cliquez ici

medaille_echalote_800x600

Posté par chbastin à 18:19 - - Permalien [#]
23 juillet 2008

Angersmaville - L'échalote d'Anjou réclame son label

Article paru le 23 juillet 2008 sur maville.com (lien)
ScreenShot001

Actualités - Angers 

-----------------------------

 L'échalote d'Anjou réclame son label

ag05_847590_2_px_501__w_ouestfrance_
Aldona Miguel a expliqué les différences fondamentales entre l'échalote traditionnelle et l'échalote de semis..

Face à la concurrence de l'échalote de semis, les producteurs locaux veulent obtenir une appellation d'origine contrôlée.

L'énorme échalote qui trônait, dimanche, à la fête de Chemellier, était un leurre. « Ça, c'est l'échalote OGM, EPO, hormone de croissance. Tout ce que vous voulez sauf la nôtre », s'est esclaffé Jacky Bréchet, grand archiviste de la Confrérie des amis de l'échalote d'Anjou.

Tout un symbole à l'heure où lui et ses amis de la coopérative Fleuron d'Anjou revendiquent une indication géographique protégée (IGP). « Le nom de l'Anjou doit être associé à l'échalote traditionnelle, réclame Jacky Bréchet. Il en va de la protection de ce patrimoine cultural et culturel comme de l'intérêt du consommateur. C'est l'assurance de faire la distinction avec l'échalote de semis, sorte d'oignon déguisé dans la plupart des cas. »

Cette distinction est effective depuis janvier 2007 et la publication d'un arrêté de commercialisation français. Mais, l'internationalisation des échanges et la concurrence farouche des industriels de l'oignon, néerlandais notamment, inquiètent les professionnels d'Anjou : « Nos quarante exploitations représentent quand même 10 % de la production française, soit près de 4 000 tonnes d'échalotes. En inondant le marché avec leurs échalotes de semis, les Néerlandais cassent les prix et mettent en péril notre savoir-faire », alerte Jacky Bréchet.

La différence fondamentale entre l'échalote traditionnelle et l'échalote de semis repose sur le mode de production. La première se cultive manuellement, à partir d'un bulbe qui donne naissance à une touffe de bulbes fils identiques. Sa forme ressemble à celle d'un croissant. La présence d'un durillon à sa base matérialise son caractère traditionnel. Quant à sa valeur gustative, elle est beaucoup plus prononcée que celle de sa concurrente. Forcément, son prix est en rapport avec la main-d'oeuvre abondante qu'elle nécessite. « C'est la contre-partie de notre travail. Mais, au moins nous nous battons pour la défense de la gastronomie ! », insiste Jacky Bréchet.

En attendant l'obtention de cette appellation d'origine contrôlée, Fleuron d'Anjou a opéré un rapprochement avec les producteurs bretons : « Avec eux, on milite pour décrocher le label européen « spécialité traditionnelle garantie ». Pour peser davantage au niveau international. »

Julien RENON.

Ouest-France

Posté par chbastin à 20:58 - - Permalien [#]
24 juillet 2006

Nouvelle Confrérie en Anjou : Confrérie des Amis de l'Echalote d'Anjou

Article paru sur le site Cholet.maville.com le 24/07/2006
http://www.cholet.maville.com/

« Toujours, je choisirai l'échalote d'Anjou ! »
 
Clément Préau, un ancien producteur, a été le premier intronisé de la jeune confrérie des amis de l'échalote d'Anjou. Il a passé, avec succès, la redoutable épreuve de dégustation de deux confits...
La jeune confrérie de l'échalote a procédé à ses 8 premières intronisations, dimanche, à Chemellier. Et pas seulement pour le folklore.
« Je jure que toujours, je choisirai, pour les meilleurs plats, l'échalote d'Anjou. Et que, sans concession, je me battrai contre ses imitations ! » Serment engagé, pour les 8 intronisés, hier après-midi. Avec le soutien du poète patoisant, Yvon Péan : « Ce n'est pas du petit folklore mais un vrai combat paysan du terroir. »

Les producteurs français, dont la cinquantaine d'Angevins, se trouvent confrontés « à la concurrence d'un semencier hollandais », rappelle Jacky Bréchet, responsable technique à la coopérative Fleuron d'Anjou.

Or l'échalote authentique est reconnue depuis 1997. Les Angevins veulent désormais décrocher une IGP, une indication géographique protégée, pour indiquer « échalote d'Anjou ». « Nous ne pouvons que gagner à augmenter notre notoriété locale. »

Le comité des fêtes de Chemellier a sauté sur l'occasion, pour relancer sa fête communale. « Nous avons deux producteurs au comité. Ils nous ont poussés. Et comme le thème de l'échalote n'était pas pris... » La présidente, Manuela Richard, ne peut que s'en féliciter : « Nous avons été débordés. Ce midi, nous avons manqué de bavettes à l'échalote. Nous avons dû refuser 150 personnes ! »

La foule encore, pour les fameuses intronisations, en fin d'après-midi, près du plan d'eau. Et applaudissements pour Clément Préau, Joseph Leroyer, Roger Licois, Anne Degueret, Roland Courtin, Marcel Gautier, Claude Leblanc et Yvon Péan, producteurs ou cadres de la coopérative, désormais grands défenseurs de l'échalote.

Non seulement ils ont dû prêter serment mais, en plus, déguster un confit d'échalote aux oranges et au cointreau, accompagné d'un verre d'aubance. Et un deuxième confit, au chenin et aux épices de Méditerranée, avec un verre de savennières. De quoi défendre, avec plus de vigueur encore, l'inimitable échalote d'Anjou !

Jean-Michel HANSEN. 

Extrait de la poésie d'Yvon Péan :

« Nous voulons sublimer un produit d'exception,
qui mérite, à nos yeux, hommage et dévotion.
Sans lui, l'onglet n'atteint point sa saveur parfaite,
pas plus que n'y parvient la plus tendre bavette.
Vous l'aurez tous compris : c'est la noble échalote
qu'il nous faut exalter face à la rumeur sotte
d'ignorants distingués ayant la prétention
de l'abaisser, dit-on, au rang de simple oignon !
Amis, c'est tout l'objet de notre confrérie :
Nous devons, en vertu du serment qui nous lie,
proclamer haut et loin que, pour les gens de goût,
rien ne peut égaler l'échalote d'Anjou ! 

Posté par chbastin à 21:54 - - Permalien [#]